Venise 2019 - premier jour

< Venise 2019 - préparation | Venise, novembre 2019 | Venise 2019 - deuxième jour, matinée >

On this page... (hide)

  1.   1.  Le vol
  2.   2.  Le bateau
  3.   3.  Le trajet en bateau
  4.   4.  Arrivée
  5.   5.  Vers l'hôtel, vue aérienne
  6.   6.  Vers l'hôtel, à pied
  7.   7.  L'hôtel
  8.   8.  Visite rapide de nuit
  9.   9.  Cheval ou bateau??

1.  Le vol

C'est commode d'avoir des grands enfants, ils nous assurent l'aller/retour de l'aéroport, ce qui économise des frais de parking (très cher).

Notre vol partait à 14h, nous sommes donc arrivés vers 12:30 à l'aéroport de Blagnac, largement dans les temps. L'avion était plein, mais petit et l'affluence était faible, le passage en douane s'est donc fait sans problème.

Sauf que j'oublie toujours quelque chose dans ma poche (là mes clés !!) qui fait sonner le portique... et que l'hiver, enlever toutes ses couches de vêtements est pénible. Ça double presque la durée du voyage...

Vol de moins de deux heures, dont la moitié consacrée à la montée et à la descente, à peine partis on est déjà arrivés. Départ dans les nuages avec quelques secousses et arrivée sous la pluie...

2.  Le bateau

Arrivé à l'aéroport Marco Polo de Venise, on sort et on cherche le bateau. On trouve facilement le bus, mais pas d'eau à portée de vue. On nous a conseillé de rallier le bureau d'information d'Easyjet. Effectivement, la compagnie de bateaux (Albatravel) était juste en face d'Easyjet (mais ça peut changer pour vous), et on nous a dit d'attendre sur place, donc dans le Hall.

L'aéroport Marco Polo de Venise est un labyrinthe. On nous a demandé de prendre un ascenseur (pour rallier un quai de lagune !!), puis de continuer vers la gauche. Il y a plusieurs centaines de mètres, avec des trottoirs roulants, pour rejoindre les quais d'embarquement.

Tout ce que nous avions sur le billet c'est "standard shared boat". Je m'attendais à un vaporetto (le bus vénitien, ici en 2007, mais ça n'a pas changé)

mais non. Notre billet correspondait en fait à un "taxi collectif", soit un bateau "individuel" pour 6 passagers au maximum, là nous n'étions que 4. Il s'agit de beaux bateaux, essentiellement de deux modèles, soit blancs soit vernis. À droite, le quai. Ce jour-là, la météo était mauvais et la lagune (Venise n'est pas sur la mer mais sur une très grande lagune d'eau salée - là nous étions à l'opposé de la mer).

Toutes les photos de l'embarquement

3.  Le trajet en bateau

Les cartes ci-dessous vous montrent la disposition des lieux. L'aéroport est sur la terre ferme, à environ 8km à vol d'oiseau de Venise. Le trajet du bateau est indiqué sur l'image de droite, vers la fin il traverse un canal car le quai d'embarquement - et de débarquement - est à l'opposé de l'aéroport.

La partie traversée de la lagune est donc assez exposée au vent et au mauvais temps. Le jour de notre arrivée nous avions les deux. Dès le départ, le quai d'embarquement avait des mouvements de verticaux de près de 50cm, et davantage quand nous sommes arrivés à Venise, le voyage a donc été relativement "sportif". La cabine des bateaux est assez confortable, mais ces bateaux vont assez vite et ça tapait beaucoup.

Toutes les photos du transfert

4.  Arrivée

La descente du bateau a été assez difficile, ma femme a même été (légèrement) blessée en se cognant à un poteau métallique. En effet, le bateau et le quai ne se déplacent pas toujours dans le même sens - les vagues sont courtes.

Contrairement à mes attentes, nous n'avons pas été débarqués devant l'hôtel, mais sur le quai principal. Bien sûr, là aussi il y a des hôtels, mais pas le nôtre :-). J'ai immédiatement pris les deux photos ci-dessous, pour être sûr de m'y retrouver au retour. Pas trop difficile dans mon cas, le quai du taxi étant juste à côté de celui des gondoles.

5.  Vers l'hôtel, vue aérienne

Nous voilà de nuit, avec nos valises à la main, en train de chercher notre hôtel. Les plans de venise qu'on trouve un peu partout sont une catastrophe, nuls. Ayant circulé dans le quartier pendant 4 jours, je le connais bien, maintenant, et je vais vous guider dans googlemap. Mais sur le moment, avec juste le téléphone à la main, jke me suis perdu et j'ai mis une demi-heure à faire ce qui aurait dû en prendre à peine 5...

Le mieux est de se repérer d'abord sur google, mais n'oublions pas que j'ignorais au départ qu'on allait me lâcher sur le quai...

Bref, premier point de repère, la statue de Victor Emmanuel, on ne peut pas la manquer et il n'y en a qu'une, presque en face du point de débarquement.

Sur la première image, on voit très bien les gondoles, sur leur droite le quai des bateaux taxi, et le "monument", en fait une statue équestre. Les points bleus montrent le trajet à faire. La deuxième image vous montre le deuxième point de repère, St Zaccaria. La troisième image vous montre le reste du trajet. On passe devant St Zaccaria, on prends la première à gauche (il n'y en a pas d'autre), puis la première à droite. Lors de mon passage, la première boutique après le bistrot était une boutique de "blanc d'Égypte", vêtements blancs et je n'en ai vu aucune autre, c'était mon principal repère, j'y reviendrais dans quelques lignes. De là, tout droit jusqu'au canal et l'hôtel. Vers la fin, on voit un petit canal et deux ponts, l'un tout près, l'autre plus loin, un peu après l'hôtel. Il vaut mieux prendre le plus prochen car mon hôtel, "Casa Nicolo Priuli" est en réalité l'annexe un peu moins luxueuse du "Palazzio Priuli" et c'est là que se trouve la réception. Allez-y et pas de soucis, un employé va porter vos bagages jusqu'à votre chambre.

Si vous avez tout suivi, bravo!! Mais j'en doute, nous allons donc reprendre tout ça pas à pas avec Google, en attendant d'en voir plus en photos.

6.  Vers l'hôtel, à pied

À Venise, on se déplace à pied et les charges en brouette... pas de voiture, évidemment, mais pas non plus de vélos. Donc le cheval le plus visible de Venise, celui de VE, première image, c'est ce que vous voyez en descendant du bateau.

Vous voyez aussi l'hôtel qui est juste en face. La troisième image est bien une rue. Il faut vous y habituer, à Venise les maisons s'appuient l'une sur l'autre d'un côté à l'autre des rues, on a donc souvent l'impression de rentrer chez les habitants... Pour aller vers St Zaccaria c'est bien par ici.

Et vous prenez donc la petite rue. Les rues de Venise sont toutes petites. Venise est une ville comme il devait y en avoir plein au moyen âge. C'est un de ses charmes, on est transporté hors du temps. Vous arrivez ensuite en face de l'église. Nous la visiterons plus tard. Juste en face il y a des magasins avec un ATM. Un ATM est un distrubiteur de billets payant. Cherchez plutôt une banque, il n'en manque pas et là les distributeurs ne vont pas vous arnaquer (je parle pour les citoyens de la zone Euros). Continuez vers la gauche, il n'y a pas d'autre rue, de toutes façons. L'église est notre deuxième repère, elle se voit de loin, même sur la carte.

Voilà la rue, avec son arche habituelle ici. Prenez-là. Sachez que vous devrez ensuite prendre la première à droite. En face de vue, passée l'arche, vous avez la vue du centre, qui vous mène jusqu'à la place St Marc. La vue de droite est ce que vous voyez en faisant demi-tour, vous distinguez l'église. C'est un de mes points de repère. Arrivés à ce carrefour, on a trois directions: l'église qui nous mène vers le port, à l'opposé la place St Marc à 5 minutes, et la troisième voie nous mène vers l'hôtel.

Voilà le carrefour quand on arrive de l'hôtel (vue de gauche): à gauche vers l'église et le port, à droite vers la place St Marc. Juste avant le carrefour, à gauche, le magasin de Blanc Égyptien qui nous servait de repère (et qui n'existait pas quand Google a pris la photo). On ne peut pas se repérer sur les restaurants, il y en a partout et ils se ressemblent tous.

Ensuite nous voyons la rue le lo,g des canux. Il faut continuer jusqu'au bout sur deux cent mètres. On va arriver à la vue de droite, mais Google ne va pas plus loin, juste après le pont à gauche le "Palazzio Priuli". La quatrième image et la vue depuis la "casa" vers le centre ville.

7.  L'hôtel

Cet hôtel est donc un trois étoiles plutôt plus luxueux que ce dont j'ai l'habitude, pour un tarif très raisonnable compte tenu de son emplacement idéal: 5 minutes du port, autant de la place St Marc, et dans un quartier très animé et pas trop cher, bien moins cher que plus près du centre.

La chambre est sympa, même si un peu usée (voir photos 2 et 4). Il faut dire tout de suite une chose importante. Les immeubles de Venise sont très vieux. Même s'ils sont sans nul doute rénovés ou reconstruits en permanence, la base a plusieurs centaines d'années. Du coup... Ils ne sont pas neufs :-)). Les planchers ne sont jamais tout à fait horizontaux, ils bougent un peu sous le pied. On y voit des traces d'usure... Mais c'est aussi vrai du palais des Doges que de cet hôtel, c'est la couleur locale, il faut s'y habituer.

J'ai vu sur le net que certaines chambres sont au rez de chaussée et bruyantes, mais la nôtre était au deuxième étage (et des étages assez hauts, sans ascenseur), et donnait sur la cour, donc calme. Attention en descendant, l'escalier est raide, tenez la rampe! Sur le palier un petit salon de repos, parfois bien venu. À droite la salle à manger pour le petit déjeuner.

Ce petit déjeuner est copieux et de qualité moyenne. Il y a quelques charcuteries, des viennoiseries sans doute surgelées et réchauffées sur place, des céréales, du lait et du jus de fruit, des fruits, évidemment du café ou du thé. Pour nous, de quoi faire un repas complet qui nous tient presque toute la journée. - mais ceux qui me lisent savent que nous sommes des petits mangeurs.

Toutes les photos de l'hôtel

8.  Visite rapide de nuit

Il faisait nuit, mais une nuit de novembre, il était à peine 18h... Et la nuit, Venise est encore plus magique. Nous sommes donc sortis et nous voilà Place St Marc. La basilique, le Campanile...

De retour vers l'hôtel, il faut bien manger, quand même :-). Nous nous arrêtons dans un bistro près de l'hôtel "Osteria del Bacco", sympa. Le plus curieux c'est la télé sur une chaîne musicale... espagnole...

Sachez qu'à Venise tout se paie, même l'eau. Ici, un resto bon marché, nous avons consommé une "Lasagna alla bolognese", une "Tortellini panna e prosciutto" avec un demi litre d'eau et un verre de vin, très bons, 26.50€. Vous aurez du mal à trouver mieux sur place, comme nous le verrons plus loin. Il faut prévoir tous ces a-côtés dans le budget. C'est Venise...

9.  Cheval ou bateau??

Mon père m'a toujours cité ces vers de Musset "Dans Venise la rouge, pas un cheval qui bouge", en rigolant, car il n'y a pas de chevaux à Venise. Or ce passage est presque introuvable aujourd'hui. Je crois comprendre qu'on a signalé l'absence de chevaux à Musset et qu'il a changé "chevaux" et l'a remplacé par "bateaux", ce qui est encore plus ridicule car s'il y a beaucoup de bateaux à Venise, bien peu sont immobiles. Mobilis in mobile, disait la devise du capitaine Nemo.

J'ai quand même trouvé mention du cheval dans ce document. Au cas où le document disparaitrait du net, en voici une copie:

Le poème de Musset dans sa version actuelle:

https://www.e-venise.com/litterature/alfred_de_musset.htm

< Venise 2019 - préparation | Venise, novembre 2019 | Venise 2019 - deuxième jour, matinée >