Venise 2019 - cinquième jour

< Venise 2019 - quatrième jour | Venise, novembre 2019

Notre cinquième jour à Venise, celui du départ, 7 novembre 2019.

1.  Préparer le retour

Nous sommes rentrés à Toulouse le jeudi 7. L'avion était à 15:50 (fin d'enregistrement, vol à 16h20). Il fallait donc prendre le bateau à nouveau. Mais il n'y a pas de stand du loueur sur le quai. Le ticket de réservation indiquait qu'un mail serait envoyé à l'hôtel avec les instructions. Il était donc spécialement important de prendre ses précautions. Dès le mercredi (donc la veille), je m'étais adressé à la réception du "Palazzo Priuli" pour leur dire que nous attendions un mail, et au retour dans notre chambre nous avons trouvé sur notre lit une feuille de papier avec les instructions imprimées.

Le bateau était prévu à 13h55, et il nous était demandé d'être là 10mn avant.

D'autre part, comme dans tous les hôtels, il est nécessaire de libérer la chambre avant 11h du matin. Les chambres sont nettoyées et les lits faits tous les jours, même pendant le séjour, mais à plus forte raison en cas de changement de locataire.

Il nous restait donc à savoir comment passer le temps entre 11h et 14h...

Nous avons posé la question au loueur de bateau pour savoir s'il était possible de partir plus tôt, on nous a répondu que les trajets étaient complets. Par contre l'hôtel nous a gardé les valises gratuitement à la réception, merci.

2.  Dernière balade

Grand beau temps sur Venise pour nous accompagner (et nous faire regretter de ne pas rester). Nous avons profité du peu de temps qui nous restait pour nous promener encore une fois dans ce centre de Venise dont on ne se lasse pas. De l'hôtel, nous sommes donc retournés Place St Marc, puis dans le quartier de l'opéra, et retour par les quais où nous avons repéré une nouvelle fois le ponton d'embarquement. Nous avons visité une exposition (voir ci-dessous), puis enfin trouvé un petit coin de verdure avec des bancs publics. Peut-être les seuls du quartier (près du musée de la marine)!

Google ne va pas sur tous les quais... nous marchons tranquillement pour nous retrouver vers 13h à l'hôtel, après être passé devant l'arsenal où, curieusement, le pont est en bois (peut-être pour être démontable).

Arrivée à l'hôtel, récupération des valises (rappelons-nous, deux valises à roulettes plus nos sacs!), et direction l'embarcadère ou nous arrivons vers 13h15.

3.  Chiesa della Pietà - Santa Maria della Visitazione

C'est une église, située sur les quais. Pas très grande au total, essentiellement une grande nef, et surtout utilisée comme salle de concert (malheureusement pas à l'heure de notre passage) et comme salle de musée.

Elle abritait une exposition de Safet Zec "l'abbraccio disperato di Admira e Bosko" Qui nous a beaucoup impressionnés. On dirait une "pieta", c'est à dire une image de la descente du corps du Christ de la croix. En fait il s'agit d'une mise en scène de la mort de deux adolescents de Sarajevo, crucifiés par un sniper sur un pont, pour avoir eu la mauvaise idée de s'aimer, alors que l'un était musulman et l'autre chrétienne. Cette page en parle:. Au cas où la page en question aurait disparu, en voici un extrait

et en voici quelques images

Toutes les photos de la Chiesa della Pieta

4.  Retour à l'aéroport

On ne le voit pas sur la photo, mais il y a un petit banc où nous avons pu attendre le bateau à l'ombre tranquillement.

Vers 13h30, le bateau arrive et il a déjà à bord les autres passagers. Comme il n'attends plus personne, nous partons immédiatement pour l'aéroport... Avec ce beau temps, ce voyage de retour est vraiment très agréable. D'abord le passage par le canal, sans doute le "Rio Gardini".

Puis la traversée de la lagune à bonne allure. Mais cette fois-ci, la lagune est calme et seuls les remous des autres bateaux nous secouent un peu.

Toutes les photos du transfert

5.  Clap de fin

Toujours un trajet aussi long à pied du quai sur la lagune vers le hall des départs, mais nous avons du temps et nous déposons tranquillement notre valise en soute.

Nous passons sans encombre les contrôles de la douane, mais ensuite, aucune indication de la porte d'embarquement, nous sommes donc obligés d'attendre juste à la sortie des contrôles, seul endroit où il y a des places assises. Mes derniers tickets de paiement sont de l'aéroport, à 15h13, une bouteille d'eau dont nous avons eu besoin pendant l'attente.

Nous attendrons là longtemps et c'est l'application Android d'Easyjet qui nous préviendra. Heureusement, la porte est tout près.

Nous trouvons une place assise et nous restons là pendant que la plupart des gens font la queue. Une fois que l'enregistrement commence, l'avance est très rapide, il n'y a donc aucune urgence, les billets prioritaires sont sans intérêt sur ce point, de toutes façon les places sont réservées dans l'avion.

Peu avant la fin de l'embarquement, les hôtesses sont fébriles. Il semble qu'ils aient constaté que de très nombreux passagers sont encombrés de manteaux (pas étonnant vu le temps pourri de ces derniers jours), du coup, ils étiquettent les valises cabines pour les mettre en soute. Ce qui est d'habitude payant devient tout à coup gratuit. Par contre, ils nous demandent très rapidement ce que je ne comprends qu'ensuite: avons nous des batteries dans la valise. Je n'ai pas le temps de leur dire oui, juste celui de récupérer ma liseuse et la powerbank principale.

Ce n'est pas très sérieux, en effet s'il est interdit de laisser en soute ces accessoires, c'est que les batteries lithium peuvent prendre feu et sont alors très difficile à éteindre. Bref nous récupérerons nos deux valises (trois au total, rappelez-vous le tour de passe passe à l'aller, c'est le même au retour) sur le tapis à Blagnac.

La règle est donc la suivante: si vous voulez garder vos valises avec vous, entrez parmi les premiers. Si vous préférez avoir les mains libres, attendez le dernier moment :-).

Trajet vers l'avion en bus.

Moins de deux heures plus tard, arrivée à Toulouse Blagnac sous la pluie. Nous sommes rentrés à la maison...

< Venise 2019 - quatrième jour | Venise, novembre 2019