Espagne2019 - Andalousie - Grenade 1: Arrivée

< Espagne2019 - Andalousie - Sacedon | Espagne 2019 - Andalousie | Espagne2019 - Andalousie - Grenade 2: La ville >

Nous voilà donc à Grenade. Dans l'ensemble, très déçu de la ville qui nous a même carrément déplu. Noire de suie, atmosphère irrespirable, centre ville sale... à part l'Alhambra, rien à sauver, pas même l'arrière pays (26 Mai 2019).

On this page... (hide)

  1.   1.  Arrivée à Grenade
  2.   2.  L'appartement
  3.   3.  Les environs
  4.   4.  Premier contact

1.  Arrivée à Grenade

Ayant lu grand bien de Grenade j'avais prévu d'y rester une petite semaine, du dimanche 26 mai au samedi 1er juin. L'ennui avec les réservations c'est qu'on est obligé de rester, j'ai donc cherché à modifier le programme, avec un succès mitigé.

2.  L'appartement

Nous avons retenu un logement complet sur AirBnB. 6 nuits pour 254 euros (Aixa la Horra). Il s'agit d'un très bel appartement entièrement à notre disposition. Il m'a fait penser aux logement pour étudiants de Toulouse, mais format King size. A gauche l'entrée de l'immeuble, vu par Google (sur la photo de gauche, on voit l'ombre du mât de la google car :-)), à droite la disposition des lieux, l'appartement donnait sur la vallée, en contre bas, chouette vue.

Nous y avons eu quelques soucis, mineurs mais gênants. Déjà l'appartement était loué avec parking sous-terrain, mais il faut savoir qu'en Espagne encore plus qu'en France, les parkings sont petits. En plus celui-ci était en partie bloqué par un des piliers de soutènement. Ma 308cc n'est pas un monstre, mais elle n'a pas pu rentrer. Il a donc fallu se garer à l'extérieur. On y trouve de la place, mais à environ 300 mètres, tout en haut de la Calle Zorhaida, et il faut bien dire "en haut", car cette rue est en pente...

Ensuite le four à micro-ondes était en panne, très gênant quand on ne fait pas de cuisine. Le propriétaire, un jeune homme très aimable nous l'a remplacé par un neuf... qui ne marchait pas. Ce n'est donc qu'à la fin de notre séjour que nous avons pu en avoir un, sans qu'on puisse vraiment le reprocher au propriétaire qui a fait tout son possible.

Enfin une des chaises s'est effondré sous mon poids, rien de cassé, juste la colle qui a lâché. Rien de cassé pour moi non plus, heureusement.

À côté de ça, appartement presque luxueux (lit de 160). Dans la salle de bain, derrière la porte, une machine à laver en état de marche.

L'extérieur, ca ne se voit pas trop, mais ça monte :-):

3.  Les environs

Nous n'étions pas emballés à cette idée du propriétaire, pourtant il avait raison: la seule façon de circuler à Grenade c'est le bus... Il y en a beaucoup et ils ne sont pas chers. Au besoin, on peut prendre un abonnement. Ne pas oublier que le ticket vaut pour une heure de trajet, on utilise le même quand on change de bus (je n'y ai pas toujours pensé).

4.  Premier contact

Une fois installés, nous somme sortis faire un premier tour dans Grenade. Circuler dans une ancienne ville Espagnole, surtout quand on ne parle pas la langue, est une véritable épreuve. Le code de la route est à peu près le même qu'en France, mais à peu près seulement. Il y a très souvent des voies réservées aux bus et taxis, mais du coup on se retrouve à circuler au milieu de très grandes avenues et quand il faut tourner à droite... Heureusement les conducteurs, même les taxis, sont très aimables et m'ont toujours laissé passer.

Je me suis souvent trouvé le long d'une esplanade boisée (Paseo de la Bomba) qui longe la Genil (la rivière locale). Si vous y trouvez à stationner (vue de droite), monter directement par les petites rues vous mènera dans le centre. Le seul problème c'est de trouver une place qui ne soit pas un arrêt d'autobus... Pas si simple, les panneaux indicateurs sont en espagnol et pour moi c'est du chinois :-(.

Ayant une fille à Los Angeles, cet hôtel m'a plus d'une fois servi de repère :-). Il est rare que la Placa Nueva soit aussi vide.

Le premier soir, après m'être fait quelques frayeurs dans les petites rues, je suis juste passé sur la place sans m'arrêter et je suis retourné dans mon quartier. Par contre ce Dimanche soir, vers 19h30, pas de resto d'ouvert, je me suis contenté d'une pizza :-) - voir "les environs" ci-dessus...

La tour (ci-dessous avec Google), est la "Torre neomudejar". L'autre photo c'est la pizzéria qui nous a servi, malgrès l'heure (trop tôt).

< Espagne2019 - Andalousie - Sacedon | Espagne 2019 - Andalousie | Espagne2019 - Andalousie - Grenade 2: La ville >