Écosse 2019 - premier jour, voyage et premier logis

< Écosse 2019, préparation du voyage | Écosse septembre 2019 | Écosse 2019 - deuxième jour, le trajet aller retour >

Premier jour: départ par Ryanair (Dimanche 15 septembre).

Toutes les photos d'Arthur House

On this page... (hide)

  1.   1.  Voyage aérien
    1.   1.1  Direction l'aéroport
    2.   1.2  L'aéroport de Toulouse Blagnac (TLS)
    3.   1.3  Entrée dans l'avion
    4.   1.4  Le vol
    5.   1.5  Aéroport d'Edinburgh
    6.   1.6  Money Money Money
  2.   2.  Le loueur de voitures
  3.   3.  En route pour Inverkeithing (Arthur House)
    1.   3.1  Le lieu
    2.   3.2  L’accueil
    3.   3.3  La vue
  4.   4.  Repas

1.  Voyage aérien

1.1  Direction l'aéroport

Nous avons l'avantage d'avoir de grands enfants qui ont pu nous emmener à l'aéroport. En effet, le parking des aéroports est affreusement cher dès qu'on dépasse quelques heures et trimballer ses bagages dans les transports en commun pas toujours évident. Si personne ne peut vous rendre ce service, pensez à prévoir ça dans votre budget.

1.2  L'aéroport de Toulouse Blagnac (TLS)

Nous ne sommes pas à Roissy où il faut un GPS pour retrouver son chemin, mais on peut se demander pourquoi le comptoir d'enregistrement de Ryanair est situé tout à gauche alors que les autres et la zone de départ sont tout à droite... Du coup, arrivés en avance, ne sachant pas où se fait l'enregistrement, nous avons attendu dans la zone de départ, traversé tout l'aéroport pour rejoindre la zone d'enregistrement puis retraversé tout l'aéroport pour rejoindre la zone de contrôle des départs. La marche à pied est une caractéristique du voyage aérien... À quand les pédales pour faire avancer l'avion!

Les contrôles sont certainement nécessaires, mais toujours aussi désagréables, tout juste s'il ne faut pas se mettre en slip... Avec des vêtements d'hiver, c'est assez long, d'autant qu'il faut sortir tout ce qui ressemble à une batterie lithium et dieu sait qu'il y en a partout de nos jours. Pensez à mettre dans votre poche même les "powerbanks", c'est interdit en soute.

Ensuite on vous fait faire un long trajet inutile au milieu des boutiques de "dutyfree" avant de rejoindre la salle d'embarquement où vous pouvez enfin vous (re)poser. Je ne comprends pas l'intérêt de ces boutiques, peut-être hors taxes de l'État, mais, surtaxées par les aéroports, elles sont deux fois plus chères que les boutiques en ville.

1.3  Entrée dans l'avion

Sur ce genre de trajet, les avions ne sont pas très grands, les formalités d'entrée sont donc rapides, à peine 1/4 d'heure. Sur ce plan les "pass rapides" ne font rien gagner de notable. Le plus compliqué est le rangement des valises dans les coffres, la place est vraiment comptée. Dans notre cas il n'y a eu aucun contrôle de la taille des valises, mais le coup d'oeil des hôtesses est peut-être bien affûté.

Pas de passerelle pour Ryanair, elles sont peut-être facturées par l'aéroport? Du coup il faut descendre jusqu'à la piste et monter dans l'avion par des escaliers, comme il y a un siècle.

1.4  Le vol

Évidemment, aucun confort particulier dans l'avion, mais un vol d'à peine plus de deux heures ça passe vite. Atterrissage très brutal sans raison particulière visible, si le pilote fait ça tous les jours, le train d'atterrissage doit vieillir vite. À moins qu'il y ai un nid de poule sur la piste comme sur les routes...

1.5  Aéroport d'Edinburgh

Un peu plus petit que celui de Toulouse. Pas de problème pour récupérer les bagages, mais ensuite il fallait rejoindre le bâtiment des loueurs de voiture, très loin, à gauche en sortant, après la gare des bus.

1.6  Money Money Money

La première chose à faire quand on arrive sur place est de se procurer un peu de liquide. Bien m'en a pris, mon premier restau n'acceptait pas les cartes de crédit...

Par contre je l'ai fait à "l'ATM" (le distributeur de billets) de l'aéroport et le taux de change appliqué a été délirant, pour 200£ j'ai été prélevé de 254 euros alors qu'un paiement master card le même jour de 220 livres m'a été facturé le même prix...

2.  Le loueur de voitures

Easirent n'a pas son local avec les autres, mais directement au parking. Il faut donc le rejoindre avec une navette (gratuite), qui se trouve sur la droite, juste avant le local des loueurs et est très mal signalée. Elle dessert deux loueurs. Sur la carte le local ne semble pas très loin (presque joignable à pied), mais en fait il a fallu au moins 20 minutes à la navette pour faire le trajet. Première rencontre avec l'accent écossait, aussi difficile à comprendre que ce à quoi on pouvait s'attendre.

Au guichet du loueur, pas grand monde en cette fin d'après-midi de dimanche, mais la liaison internet de l'ordinateur doit se faire par pigeon voyageur, elle coupe tous les 5 minutes et donc, avec les ennuis de carte visa qui s'avère être une carte de débit et non pas de crédit, et les autres cartes qui refusent le paiement, il a bien fallu une heure (et 250 euros inattendus) pour récupérer une voiture.

D'autant qu'une flopée de voiture étaient de retour et qu'elles ont été examinées en priorité. Ayant une assurance, l'examen de la voiture a été bâclé. J'ai pu constater par la suite que nous n'avions dans la voiture aucun papier, pas de carte grise, évidemment pas de notice, pas de facture... juste le double de l'état de la voiture. Pensez donc si vous pouvez au moins à réclamer la facture, indispensable pour se faire rembourser quoi que ce soit. En ce qui me concerne, j'ai réclamé cette facture au retour et on me l'a donnée, par contre on ne m'a pas donné la facture définitive acquittée.

3.  En route pour Inverkeithing (Arthur House)

3.1  Le lieu

J'avais retenu une chambre à 78£ (pour deux nuits) dans la banlieue d'Edinburg, "Arthur House". Lors de mes études préliminaires, j'avais été incapable de trouver cet hôtel avec Google map. Pas étonnant, ce n'est pas un hôtel...

Pas de souci pour trouver les lieux, Google map sur mon téléphone m'y a emmené. Petit village de banlieu, sympa. Rues larges et... En pente.

Mes notions de géographie sont limitées, et regarder la carte ne donne aucune idée du relief, mais l'Écosse ressemble assez au Massif Central en France, un pays de volcans (éteints depuis des millénaires), donc tout en bosses et en pierre noire. Ça monte et ça descend tout le temps!

Bref, une rue en pente. Je me gare un peu n'importe comment juste devant le numéro voulu, et je vais voir où est cet hôtel. Au fond d'un renfoncement, je vois le numéro de rue que je cherche avec une flèche à gauche.

Je m'avance et je trouve une porte

qui m'amène sur le derrière de la maison devant un escalier en colimaçon très vintage. Je monte, je sonne et je suis reçu par une charmante dame qui me fait entrer dans un salon bien encombré. C'est là, une chambre chez l'habitant.

La maison, côté rue (tout à gauche) et de l'arrière, vue depuis le parking:

Le salon, la cuisine et les toilettes (la douche est derrière la porte, à gauche):

Vous avez accès à tout le contenu de la cuisine, provisions comprises, pour votre petit déjeuner. Quand nous sommes passés, les propriétaires étaient absents dès 7h du matin jusqu'à 18h, il faut donc se débrouiller seuls, mais en même temps on est pas embêté.

3.2  L’accueil

Je suis un habitué d'AirBnB, je la salue donc puis je lui signale que je vais chercher ma femme et mes valises. Pendant que je sors, ma femme va faire la connaissance de la dame et quand j'arrive elles sont déjà amies. La chambre est au fond du couloir, sur la façade. Nous allons rester là deux jours et, le deuxième soir, avoir une longue discussion avec la dame qui s'est trouvé avec mon épouse des dons communs pour la chanson et le théâtre.

Les valises déchargées, je retourne garer mieux ma voiture, très facilement dans un parking public gratuit situé à quelques mètres, heureusement presque vide à ce moment. La voiture va y passer les deux jours.

3.3  La vue

La vue depuis l'entrée de la maison est magnifique, on y domine toute une vallée verdoyante. La voiture rouge, à moitié cachée par une branche sur la gauche de la photo, c'est la nôtre.

Le même en panoramique:

Sur le panoramique, juste au milieu, on voit un pont qui passe au dessus de la voie ferrée, la gare est juste derrière (voir page suivante). Notre chambre étant de l'autre côté de la maison, aucun bruit ne nous a gênés.

L'escalier vu de dessus, et, sur la façade de la maison, la vue de notre fenêtre.

Si le lieu vous plaît, cherchez "arthur house inverkeithing" dans google et réservez...

4.  Repas

Dimanche, pas de provisions sous la main, c'était le moment d'aller au restaurant. Fallait-il encore en trouver un ouvert un dimanche soir. En France c'est très difficile. Là nous avons trouvé un charmant restau en libre service Indien avec des serveurs d'une extrême amabilité qui ont su nous indiquer les plats pas trop épicés (un plat indien originel n'est pas pour des estomacs français). Prix très bas (environ 12£ par personne, mais ne prends pas la carte bleue).

< Écosse 2019, préparation du voyage | Écosse septembre 2019 | Écosse 2019 - deuxième jour, le trajet aller retour >