Écosse 2019 - deuxième jour, Edinburgh, la ville

< Écosse 2019 - deuxième jour, le trajet aller retour | Écosse septembre 2019 | Écosse 2019 - deuxième jour, Edinburgh, le château >

Deuxième jour: Edinburgh, la ville (à pied - Lundi 16 septembre).

Toutes les photos d'Edinburgh.

On this page... (hide)

  1.   1.  Gare d'Edinburgh Waverley
  2.   2.  On monte
  3.   3.  High street
  4.   4.  George IV bridge
  5.   5.  Retour vers le château

1.  Gare d'Edinburgh Waverley

Waverley est le premier roman de Sir Walter Scott.

La gare est traversée par les voies, dès qu'on sort d'un train, on est donc amené à monter un escalier, pour arriver sur une grande passerelle. La sortie qui nous intéresse est tout à l'autre bout.

En sortant de la gare, vous verrez un peu à droite un porche de maison, c'est le début d'une rue en pente, un escalier, (Fleshmarket) qui vous mène vers la partie la plus active d'Edinburgh.

Ci-dessous la vue d'en bas et d'en haut en regardant vers le bas:

2.  On monte

Arrivé en haut, prenez le temps de souffler et profitez-en pour regarder à droite (ça descend) et à gauche (ça monte). Évidemment, il faut monter, vous pensez bien que le château va être tout en haut !

3.  High street

Vous ne couperez pas aux tartans dans la devanture des boutiques et au son des cornemuses dans la rue...

Je vous répéterai assez souvent qu'ici la pierre est noire, mais par endroit les habitants font des efforts pour corriger cet aspect déplaisant, soit en peignant les façades en blanc, soit en y mettant des fleurs à profusion.

Après avoir monté quelques mètres dans Cockburn street, vous arriverez dans la rue principale d'Edinburg, celle qui monte tout droit vers le château, High street. C'est une rue très commerçante et largement interdite aux voitures, tant mieux pour les piétons.

Au passage, vous verrez St Gilles Cathedral:

4.  George IV bridge

C'est une très grande rue qui surplombe une grande partie de la ville et qui aboutit au Greyfriars Kirkyard, un vieux cimetière surtout connu... parce qu'on y a enterré un chien!

Ce qui va nous intéresser, c'est que c'est le coin des restaurants. Nous y avons mangé dans un "Fish N Chips", "Uncles". Les tarifs ne sont pas si bas de gamme que ça (33.30£ pour deux f&c, un expresso et deux bouteilles d'eau...), mais la portion de poisson était énorme et excellente. Croyez-le ou non, le fish N chips est ce que la gastronomie anglaise fait de mieux.

Pour vous reposer un instant, n'hésitez pas à entrer dans le cimetière, les tombes sont rares et très anciennes, des souches de gros arbres font des bancs parfaits. Par beau temps on peut même y faire la sieste sur l'herbe.

On aperçoit le cimetière depuis le pont, mais l'entrée principale est juste en continuant sur le pont.

L'entrée du cimetière et la vue vers le centre ville depuis cette entrée.

Qui dit cimetière dit fantômes, on y fait commerce de visites des catacombes.

Augustine United Church:

Vues depuis le bas de la rue:

5.  Retour vers le château

High street dans sa partie haute est partagée entre des décorations folkloriques et des attractions sans aucun rapport avec l'Écosse.

St Columba's by the Castle Scottish Episcopal Church

L'esplanade du château, quand nous sommes passés, était l'objet de grands travaux pour y construire une "arène" grandiose mais anachroniques.

Évidemment, vous ne couperez pas aux boutiques de gadgets, avec des magnets à 4£ (près de 5 euros) et des écharpes d'origine douteuse à 12£, ou en pur cachemire à 30£.

Au retour vers la gare, plus tard, nous nous sommes arrêtés à une petite épicerie sympa, en haut de Cockburn, pour y faire quelques provisions.

< Écosse 2019 - deuxième jour, le trajet aller retour | Écosse septembre 2019 | Écosse 2019 - deuxième jour, Edinburgh, le château >